Conseils pour que son divorce se passe bien

Le divorce, quoi qu’il en soit reste toujours une étape difficile. Malheureusement, il peut concerner toutes personnes mariées légalement. Néanmoins, quand le moment se présente, il faut y faire face, et le vivre d’une façon intelligente. Mais comment ?

Sur le plan administratif

Un divorce n’est pas seulement une simple séparation, mais une dissolution légale d’engagement, de relation, d’un mariage, des époux, de leur vivant, présentant des enjeux tels que la garde des enfants, la pension alimentaire, et la séparation de biens. Pour ce faire, à part les dossiers à préparer comme l’acte récent de naissance et de mariage, de naissance des enfants mineurs, et les documents attestant les revenus et charges, il faut choisir une forme de procédure entre les quatre proposées par la loi.

Divorce contentieux

Ce processus est utilisé en cas de désaccords, entrainant une situation conflictuelle, entre les époux.

Divorce pour altération définitive du lien conjugal

C’est une procédure qui convient aux couples, vivant séparément au moins depuis dix ans. Dans ce cas, l’un d’entre eux peut engager une demande de ce genre. Avec une séparation prouvée, le divorce est prononcé automatiquement.

Divorce pour faute  

C’est la démarche correspondante en cas de faute, ou non-respect du contrat de mariage, commis par l’un des conjoints. En présentant des caractères très conflictuels, et se faisant en plusieurs étapes, cette procédure est la plus longue, et coûteuse.

Divorce par consentement mutuel 

Ce type de divorce s’utilise en cas où les conjoints sont de communs accords sur toutes les lignes. C’est la forme la plus conseillée, à cause de sa simplicité, sa courte procédure, ainsi que son aspect moins conflictuel et moins coûteux.

Sur le plan moral

Sur tous les plans, le divorce exprime toujours une expérience douloureuse, ayant besoin d’une aide et d’un accompagnement rapproché.

Faire face à la situation

Le divorce est toujours difficile, et quand il est inévitable, il faut l’accepter pour éviter toute situation douloureuse prolongée, pouvant nuire la vie entière.

Patienter et s’entourer

Comme l’adage le dit, « tout s’arrange avec le temps ». En effet, dans une telle situation, la douleur, induit par la peur d’un avenir incertain, est passagère. Mais il ne faut pas s’isoler, en osant transférer tous les besoins de l’autre auprès d’un bon entourage, et en développant la maîtrise de soi. Enfin, s’il est nécessaire, il ne faut pas hésiter à se faire aider par un psy-spécialiste en divorce.

Cette entrée a été publiée dans Droit. Sauvegarder le permalien.